Lancement réussi pour l’application WaffApp, le « Waze » des VTtistes et randonneurs

Les randonneurs et les VTtistes ont leur « Waze » avec WaffApp, une application communautaire où ils peuvent indiquer les dangers rencontrés sur leur chemin.

WaffApp
L’application qui permet d’indiquer des points de vigilance rencontre son public depuis sont lancement en mars dernier.

Quiconque a déjà croisé un patou en montagne, un chien de berger qui garde son troupeau avec vigilance, sait qu’une application qui indique les dangers rencontrés lors de sa sortie n’a rien d’un gadget. C’est d’ailleurs en se faisant mordre lors d’un entraînement que Jérôme Bruyas, trailer amateur, a eu l’idée de lancer WaffApp qui est disponible sur les plateforme de téléchargement.

« Nous avons constaté que de manière récurrente des activités outdoor étaient gâchées par des incidents de type attaques de chiens, ponts effondrés, chemins non praticables, explique-t-il. Qui aime faire une activité pour se détendre avec ces incidents ? Personne ! »

Lancement réussi pour l'application WaffApp, le "Waze" des VTtistes et randonneurs 1
Jérôme Bruyas, fondateur de WaffApp

L’application est donc idéale pour préparer sa sortie, grâce à un système de géolocalisation,  mais, aussi, lors de l’activité. Vous êtes alertés par un son ou une vibration lors de votre sortie dès que vous arrivez à proximité d’un piège. A votre retour, à vous de mettre à jour l’itinéraire, c’est du donnant-donnant. « C’est la différence avec Waze qui ne permet d’indiquer à postériori les dangers rencontrés sur la route ». Les signalements sont notés et datés. Elle offre aussi la possibilité d’indiquer les points d’eau – c’est très apprécié par les utilisateurs – ou encore des sites touristiques intéressants.

Depuis son lancement, WaffApp trouve déjà son public avec « plus de 6000 téléchargements ». L’application évoluera en fonction de ce qu’en font les utilisateurs. Des projets de développement en cours : « Nous nous sommes rapprochés d’organisations de chasseurs pour facilité la cohabitation entre ces publics. Pourquoi, aussi, ne pas travailler avec tous les gestionnaires qui conçoivent des parcours trail et VTT ». L’idée est de « laisser vivre l’application un an » avant de pouvoir proposer des services premium.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter