Salon pro : IFTM Top Resa met à l’honneur le Maroc

Destination très prisée pour le tourisme sportif, le Maroc sera l’invité d’honneur du prochain salon IFTM Top Resa, du 20 au 22 septembre à Paris expo, porte de Versailles. Une 44e édition, qui sous l’influence de sa nouvelle directrice Laurence Gaborieau, entend « casser les codes » pour davantage « fédérer les acteurs du marché ». Cela se traduit notamment par la mise en place d’un Village de l’Attractivité, et aussi la création d’un Espace Tourisme Durable.

Salon pro : IFTM Top Resa met à l’honneur le Maroc 1
Laurence Gaborieau, directrice d’IFTM Top Resa, lors de la présentation de la 44ème édition du salon à la Bibliothèque Musicale La Grange-Fleuret à Paris. ©DS

Porté par sa nouvelle campagne de communication déployée au printemps dernier, le Maroc sera à l’honneur du prochain IFTM Top Resa, le rendez-vous des professionnels du tourisme. Un surcroit de visibilité qui va lui permettre de mettre une nouvelle fois en avant ses atouts, et notamment son offre sportive. L’occasion par exemple d’évoquer Dakhla , la destination tendance pour tous les sports de glisse.

Avec son accroche « Maroc, terre de lumière », le pays souhaite renforcer son attractivité, notamment auprès des nouvelles générations de voyageurs. « Avec ce nouveau branding, nous avons repensé notre offre en trois axes : « sport et loisirs », « médina et découverte » et « nature et aventure » » souligne Jihad Chakib, directeur France de l’Office national marocain du tourisme (ONMT), et présent aux côtés de Laurence Gaborieau le 6 septembre à la Bibliothèque Musicale La Grange-Fleuret (Paris 8ème) pour la présentation d’ IFTM Top Resa.

170 destinations présentes

Un salon, enfin sous le signe de la reprise, et qui sera désormais concentré sur trois jours au lieu de quatre. « 1 060 marques et 170 destinations sont attendues, ce qui représente une augmentation de 41% par rapport à l’an dernier, mais encore en recul de 27% par rapport à 2019 » affirme Laurence Gaborieau. À noter le retour des Etats-Unis, de l’Indonésie, du Mexique, d’Andorre, de la Malaisie, du Sénégal et de l’Autriche, et, de nouveaux exposants tels que l’Arabie Saoudite, l’Egypte, la Jamaïque, la Slovénie, Chypre ou le Rwanda.

L’organisation d’IFTM Top Resa (Reed Expositions) surfe également sur les problématiques actuelles de l’industrie du tourisme avec l’avènement du Village de l’Attractivité (11 Zones et Villages au total) et la création d’un Espace Tourisme Durable.

Comme l’explique la directrice du salon, le Village de l’Attractivité est « entièrement dédié à l’emploi et l’employabilité, à la formation initiale et continue, ainsi qu’à l’attractivité du secteur du tourisme ». Recruteurs et écoles seront ainsi réunis pour proposer aux visiteurs et étudiants des ateliers en petit comité (environ 10 personnes par session) afin de les aider dans leur recherche d’emploi et présenter les différents métiers du tourisme. Ce village sera soutenu par le site d’offres d’emploi tourisme « On commence lundi ». Des job datings seront également organisés tous les jours du salon de 15h30 à 17h30.

Co-animé par les Acteurs du Tourisme Durable (ATD), les Entreprises du Voyage (EDV) et l’IFTM Top Resa, l’Espace Tourisme Durable sera dédié aux échanges sur cette thématique brûlante pour l’industrie aujourd’hui. Plusieurs ateliers participatifs seront organisés pour sensibiliser les visiteurs, dont un jeu de rôle « À la recherche du réceptif du futur ».

Des espaces intimistes pour favoriser les échanges

Par ailleurs, soucieuse de « favoriser une co-construction et une collaboration quotidiennes essentielles à la transformation et au développement du secteur », Laurence Gaborieau initie un nouveau format de conférences qui diffère des traditionnelles présentations sur scène et tables rondes.

Les Conversations se dérouleront dans des espaces plus intimistes qu‘une traditionnelle salle de conférences, équipés de canapés et de poufs et dénués de supports de présentation informatiques afin d’accentuer l’esprit d’échanges entre les intervenants et le public. Ce dernier sera constitué d’agents de voyages et de visiteurs, qui seront prêts à faire part de leurs expériences. Les participants ne seront pas là pour débattre mais pour échanger, collaborer afin de défendre une cause commune, établir un constat, sans hésiter à aborder les réussites mais aussi les échecs et les difficultés rencontrées sans langue de bois. L’idée est réellement de « casser les codes en présentant des thématiques sensibles de façon plus humble et de sensibiliser pour que tous collaborent plus efficacement dans l’accomplissement d’un objectif commun ».

Nouveauté enfin sur le salon, la plate-forme Vimeet permettra aux exposants d’évaluer le retour sur investissement. Quant à la start-up Xenia, elle proposera « le retour sur émotion » des visiteurs.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER