Avec My weekend for you, les sportifs peuvent être hébergés gratuitement par d’autres sportifs

Fort d’un partenariat signé avec Décathlon, My weekend for you qui met, entre autres, en relation des sportifs avec d’autres sportifs afin qu’ils puissent s’héberger, trace sa route avec déjà quelque 33 000 membres.

My week end for you, hébergements gratuits
La plateforme met en relation des hébergeurs et des voyageurs qui partagent la même passion.

Co-fondateur de My weekend for you, Benoit Fahy raconte comment il a eu l’idée de mettre en relation des passionnés qui peuvent mutuellement s’héberger. « Je pratique le triathlon et je devais participer à un Iron Man à Cambrai. J’ai choisi de loger avec mon épouse dans un Relais & Château. Je n’ai pas eu mon kilo de pâtes, j’ai mal dormi à cause d’un mariage et, à cinq heures du matin, la salle du petit déjeuner était fermée. Si j’avais logé chez un triathlète, j’aurais eu mes pâtes ».

D’où l’idée de créer My weekend for you qui peut, par exemple, faciliter la vie de trailers qui participent à des compétions. Benoit Fahi, banquier et son épouse, Sabine, cadre dans la communication se sont associés à un autre couple, pour créer en mars 2017 la SAS My weekend for you. Fanny de Charentenay prend en charge le développement et le design du site. Guillaume Vettu assure la conduite de projet numérique.

Les membres du site, 33 000 à ce jour, s’invitent en weekend les uns chez les autres pour faire découvrir leur ville ou leur région en partageant leur(s) activité(s) préférée(s). Près de 500 weekends et 700 activités sont déjà proposés partout en France et même à l’étranger. « Tous les annonces sont contrôlées en amont, précise Benoit Fahi, nous vérifions que ne se cache pas derrière une offre commerciale ».

Il ajoute aussi que l’on est loin du concept d’un site de rencontres : « nous avons beaucoup de femmes célibataires randonneuses qui recherchent à accueillir d’autre femmes ou encore des couples qui partagent la même passion. Les hébergeurs sont des personnes qui ont à coeur de faire découvrir leur région. Certains aiment voyager, d’autres recevoir, nous les mettons en relation ».

Les médias « grand public » s’intéressent à ce concept original.

Avec les randonneurs (8000 membres), les motards forment le gros de la troupe des inscrits, 8000 aussi. Le « vélo », 765 membres, est un peu à la traîne sans doute parce que ces sportifs roulent déjà en peloton au sein d’un club. Pour se mettre en relation avec un hébergeur, il suffit de s’inscrire et de remplir son profil pour se présenter aux autres membres. Ensuite on contacte les hôtes via une messagerie privée.

L’inscription sur le site est gratuite, ainsi que la consultation des weekends. Ensuite, il faut prendre un Pass Weekend ( 20 euros le Pass Découverte et 30 euros le Pass Annnue ) si on veut dialoguer avec les autres membres. Ceux qui passent des annonces ne paient rien.

« A cause du confinement, explique Benoit Fahy, nous avons décidé de prolonger la durée de l’abonnement ». L’objectif à 5 ans de la startup basée près d’Avignon est de rassembler 500 000 membres proposant 80 000 weekends et de créer une dizaines d’emplois dans le Vaucluse. L’agilité de ces startups n’a pas fini de nous surprendre.

My weekend for you signe un partenariat avec Décathlon, « un tiers de confiance »

Avec des passages de plus en plus réguliers dans médias, My weekend for you a frappé fort, tout juste avant le confinement en signant un partenariat avec Evadict, la nouvelle marque trail de Decathlon.

Le directeur de la communication, Stéphane Guéry, explique :  « Nous identifions des initiatives qui nous paraissent vertueuses et nous aidons les startups à se développer en les faisant connaitre auprès de nos clients. Ainsi, nous avons sélectionné deux projets pour faciliter la participation aux courses des trailers : Pace pour le plan d’entraînement et My weekend for you pour l’hébergement. »

Grâce à ce partenariat, destiné à rapprocher les deux communautés de trailers,  My weekend for you pourra bénéficier de la visibilité offerte par Evadict et Décathlon auprès leurs clients au travers de leurs différents supports de communication on-line : sites internet et réseaux sociaux.

Pour Benoit Fahy, « il est fondamental d’avoir l’appui de tiers de confiance comme Décathlon ou de médias reconnus ».

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

Laurent Guena
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter