Emilie Redon, pisteur maître-chien d’avalanches à Valmorel

Native d’Evreux dans l’Eure, Emile Redon est aujourd’hui pisteur maître-chien d’avalanches sur le domaine de Valmorel en Savoie. Reconnaissant disposer d’un « beau bureau », elle intervient en compagnie de son border collie Paga pour localiser skieurs et randonneurs ensevelis sous la neige.

Emilie Redon, pisteur maître-chien d'avalanches à Valmorel 1
En opération ou à la maison, Emilie et son chien Paga ne font qu’un. ©OT Valmorel

« Plutôt la neige à la montagne que la pluie en Normandie ». C’est un peu le choix qu’a fait Emilie Redon en s’installant il y a plus de 20 ans en Savoie. D’abord saisonnière dans un centre de vacances à côté de Doucy, puis responsable d’animation à l’Office de tourisme, elle est toute suite séduite par « ces beaux paysages montagnards ».

« Durant mes pauses, j’allais skier et je regardais les pisteurs travailler, cela me fascinait » résume celle qui a vécu à Evreux jusqu’à ses 18 ans. Emilie est toutefois consciente que le métier de pisteur va lui être très compliqué en raison d’un trop faible niveau de ski. Mais quand on a des rêves, ne faut-il pas s’y accrocher.

Six tentatives au test d’entrée de la formation pisteur

Les années passent mais l’envie d’exercer ce métier est toujours là. Emilie travaille dur. « Mes enfants étaient inscrits au club de ski. Je m’entrainais avec eux le samedi » explique-t-elle. La jeune femme s’entoure aussi d’un moniteur, « pour corriger ces p’tits défauts du skieur touriste ». Après trois ans d’entraînement et six passages au test d’entrée à la formation de pisteur, elle finit par décrocher en 2016 le précieux diplôme. Un sésame qu’il est difficile d’obtenir puisque « sur 160 inscrits, ils n’en prennent que 30, parfois seulement une dizaine » souligne Emilie. Pisteur 1er degré, c’est « le rêve d’une vie » qui se concrétise. À 37 ans, au-dessus de l’âge « conventionnel ».

Un noble métier. En effet le pisteur secouriste (ils sont 32 à Valmorel dont 4 femmes) veille à la sécurité des skieurs. Garant de la qualité du domaine skiable, il prévient les risques et porte secours aux personnes en difficulté. Amoureuse de la montagne, des grands espaces et pompier volontaire, Emilie Redon exerce son métier avec passion. Avec parfois « l’appréhension des gros secours ». « Les petits traumatismes comme les genoux ou les épaules on gère, mais lorsqu’il faut faire intervenir un hélicoptère médicalisé, on a un peu la pression » reconnait la pisteur, ne lui dites-pas pisteuse, « ce n’est pas joli ». Il arrive aussi qu’il y ait des drames. Cette maman de deux enfants se souvient « d’un monsieur enseveli sous une avalanche, qu’on a sorti mais qui est malheureusement décédé. Cela fait réfléchir ». Fort heureusement il existe aussi de belles histoires comme « tous ces gens qu’on a secouru et reviennent nous voir plus tard en pleine santé pour nous remercier, c’est très gratifiant » raconte Emile Redon.

Paga, le plus fidèle allié d’Emilie

Après avoir complété sa formation pour devenir pisteur artificier (à même d’opérer des déclenchements préventifs d’avalanches), celle que l’on surnomme Mimie à Valmorel franchit une nouvelle étape en 2020 en devenant maître-chien d’avalanches. « J’ai toujours aimé les chiens, j’en ai toujours eu, alors quand la personne en poste à Valmorel est partie dans une autre station, je me suis proposée ». À nouveau formée et diplômée, Emilie se voit confier Paga, un border collie croisé berger australien de deux mois et demi.

Emilie Redon, pisteur maître-chien d'avalanches à Valmorel 2
Installée depuis plus de 20 ans sur Valmorel, Emilie considère avoir le plus beau bureau du monde. ©OT Valmorel

Le maître et l’animal, lui aussi diplômé d’un brevet de chien d’avalanches, vivent et s’entrainent ensemble. À cinq mois, Paga se mêle à l’environnement des skieurs en prenant les remontées mécaniques, en montant sur les motoneiges… L’an dernier, en raison du Covid et de la fermeture des pistes, il n’a effectué aucune intervention. Cette année, le plus fidèle allié d’Emilie, au bureau comme à la maison, se tient prêt.

Avec la règle d’un seul chien sur chaque domaine, Emile Redon est aujourd’hui LA pisteur maitre-chien du domaine de Valmorel. « Eté comme hiver, tous les entrainements s’effectuent par le jeu. Paga doit par exemple retrouver un jouet que j’ai caché. C’est ce jouet qui va lui servir de motivation et de récompense » résume-t-elle. Sous l’égide des préfectures, des entrainements hivernaux sont imposés. « La prochaine session se déroule à Pralognan en mars » précise Emilie. Une certitude, Paga est affûté, disponible pour secourir et sauver des vies. À noter qu’en Savoie, il existe une soixantaine de maîtres-chiens dont seulement une dizaine de femmes.

Conducteur poids lourds l’été

Pisteur secouriste 1er degré, maître-chien d’avalanche, Emilie Redon est une femme accomplie, aussi travailleuse qu’ambitieuse. Elle envisage au printemps de passer son second degré, ce qui lui permettrait d’encadrer une équipe. Et pourquoi pas un jour caresser le rêve d’obtenir le 3ème degré qui confère le statut de directeur des pistes.

Bien occupée en hiver, Emilie l’est tout autant en été puisqu’elle travaille comme conducteur poids lourds. « Je conduis de gros camions avec une grue, je fais du chargement-déchargement et j’effectue des livraisons sur Tignes, Val d’Isère ou Chambéry » explique-t-elle. Une pluralité d’activités et un parcours singulier dont elle est particulièrement fière. Et si avec humour elle avoue de temps en temps « reskier comme une normande », elle ne voudrait surtout pas quitter son magnifique bureau à ciel ouvert de Valmorel. On peut la comprendre.

Les champions de Valmorel

Florian Sautel : l’enfant du pays

Emilie Redon, pisteur maître-chien d'avalanches à Valmorel 3
©OT Valmorel

 

Celui que nous avions interrogé le printemps dernier fait partie des meilleurs français en ski-alpinisme. Depuis cet hiver, il fait partie de la team des ambassadeurs de la station de Valmorel. Véritable enfant du pays, Florian se passionne très tôt pour la nature et le sport. En vrai compétiteur, il parcourt la planète sur les circuits mondiaux de ski alpinisme et de trail. Son investissement et son implication en font aujourd’hui une personnalité clé de Valmorel, qui a d’ailleurs scellé un partenariat de taille avec Millet, équipementier sportif et nouveau partenaire de la station.

Eliot Nochez : ambassadeur depuis 2019

Emilie Redon, pisteur maître-chien d'avalanches à Valmorel 4
©OT Valmorel

Triple champion de France de vol acrobatique et vainqueur de la Coupe du monde 2015, Eliot Nochez est un « fou » du ciel. Inspiré par les vidéos de voltige d’Antoine Montant et de Raoul Rodriguez, Eliot se lance dans la folle aventure du parapente acrobatique. Accro au freestyle, il ravit tout Valmorel lors d’événements ou de ski shows où il impressionne par sa maitrise. Eliot incarne aujourd’hui les valeurs de la montagne et le dépassement de soi, des valeurs qu’il n’hésite pas à transmettre et à partager avec les jeunes de la station qui rêvent en le voyant déambuler. Eliot au côté de son club les Chamois volants, organisera un vol et ski sur Valmorel les 26 et 27 mars 2022. Dans le cadre de notre rubrique « Mes voyages avec… », Eliot Nochez avait gentiment répondu à nos questions.

Edgar Cognaud : champion en herbe

Emilie Redon, pisteur maître-chien d'avalanches à Valmorel 5
©OT Valmorel

17 ans et un avenir sportif tout tracé vers les JO de 2026. Classé 4ème U18 sur la Coupe de France en Vertical Race à Courchevel en décembre 2021, 2ème en Championnat de France en U18 en individuel à Saint Lary Soulan en janvier 2022, 1er U18 en individuel sur la Coupe de France « Trace du Châtelard » à Aussois, Edgar Cognaud truste les podiums face à des concurrents plus âgés que lui. Installé à Valmorel depuis 2007, il se consacre à sa future carrière de sportif en marge de ses études. La station de Valmorel mise une nouvelle fois sur une pépite férue de sport. Elle a proposé à Edgar Cognaud de devenir partenaire pour les années à venir.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER