Le New York Times vante la Normandie à vélo

Dans son édition du jour, le très sérieux New York Times place la Normandie -seule région française citée – sur sa liste des « 52 lieux à visiter à travers le monde ». Dans ce classement annuel, le quotidien américain met en avant la découverte de la région à vélo.

Le New York Times vante la Normandie à vélo 1
Pause devant le port de plaisance de Carentan dans la Manche. © M-A Thierry / Normandie Tourisme

« 52 Places for a Changed World », en français « 52 lieux pour un monde transformé » en 2022. Tel est le titre de l’article du New York Times qui place cette année son classement sous le prisme de la pandémie et du dérèglement climatique. « Notre liste annuelle de destinations à visiter examine les endroits où les visiteurs peuvent faire partie de la solution à des problèmes tels que le sur-tourisme et le changement climatique » indique dans sa présentation la journaliste Amy Virshup. Haut du formulaire

Et ô surprise, la Normandie figure à la 32ème position du classement. C’est d’autant plus étonnant – peut-être pas tant que cela pour les Normands – qu’il s’agit de la seule région française dans la liste publiée. Pour justifier cette intégration dans son palmarès, le New York Times évoque les nombreuses pistes cyclables qui jalonnent « la campagne ensoleillée normande » berceau également de l’impressionnisme. « Parcourir la côte morose de la Normandie à vélo est un plaisir, et le carbone économisé est un bonus » écrit la journaliste.

Vélomaritime et Seine à vélo

Le New York Times met notamment l’accent sur la Vélomaritime (de la Manche à la mer du Nord) qui traverse des sites mythiques comme le Mont-Saint-Michel et sa baie ainsi que les plages du Débarquement ou les falaises d’Etretat. Le quotidien n’oublie-pas non plus la Seine à vélo qui propose plus de 500 km de découverte depuis Paris en direction de Deauville et du Havre. Avec bien sûr, une pause en Pays d’Auge, « berceau du camembert, du cidre et du calvados » comme le relève plus spécifiquement AnneLise Sorensen qui parle du cyclotourisme comme étant « respectueux de l’environnement et favorisant la connexion avec les populations locales ».

« Notre message n’est pas de monter dans le prochain avion, mais d’utiliser cette liste comme source d’inspiration pour votre propre voyage plus utile et plus épanouissant au cours de l’année à venir et au-delà » conclut Amy Virshup. Puisse la Normandie bénéficier de ces futurs touristes vertueux.

À noter que pour illustrer la Normandie dans le New York Times, c’est la photo de Gil Giuglio, récemment élu à la tête de l’AJT (Association des journalistes du tourisme), qui été retenue. Bravo à lui.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER