La République Dominicaine plaira à tous les sportifs

La République Dominicaine est une destination réputée pour ses parcours de golf qui ne doivent pas surtout pas faire de l’ombre à une offre sportive riche et variée. Et pas besoin de faire au préalable un test Covid-19 pour en profiter.

La République Dominicaine plaira à tous les sportifs 1
Randonnée au Pico Duarte.

La République Dominicaine est incontestablement une destination golf. Elle abrite les parcours parmi les plus prestigieux d’Amérique Latine et des Antilles comme le Teeth of the Dog à Casa de Campo qui compte sept parcours.

Le pays compte plus d’une trentaine de parcours – dont plusieurs en bord de mer –  et vingt terrains ont été conçus par des figures de ce sport telles que Jack Nicklaus, Pete Dye, Robert Trent Jones, Nick Faldo, PB Dye, Tom Fazio, Gary Player, José ‘Pepe’ Gancedo et Nick Price.

La République Dominicaine plaira à tous les sportifs 2
Le Teeth of the Dog

Par ailleurs, tous les grands hôtels offrent un accès à un parcours de golf. Et, tout au long de l’année, le pays accueille différentes compétitions s’adressant tant aux amateurs qu’aux professionnels.  Ainsi, du 19 au 25 mars 2019, le Puntacana Resorts & Club a accueilli pour la deuxième année consécutive le PGA Tour, circuit nord-américain de golf professionnel masculin.

D’après la Fédération Dominicaine de golf, le pays reçoit plus de 200 000 touristes-golfeurs par an, ce qui suppose un impact économique de presque 300 millions d’euros.

Le golf, mais pas que… Plus de 25% du territoire est occupé par des parcs nationaux, des réserves ou des sanctuaires marins.

Les sports outdoor

Au centre de l’île, on peut pratiquer l’escalade, la randonnée en montagne, l’équitation et le rafting, le sport d’aventure le plus répandu. Sur le Río Jamao, au nord de l’île, et sur le Río Nizao, à proximité de Paraíso dans le sud-ouest, certains s’adonnent au tubing, sport qui consiste à descendre les torrents sur de grosses bouées gonflables. Le « Río Chavón » se descend en kayak et conduit ses visiteurs aux célèbres sites de tournage des films Anaconda, Rambo et Apocalypse Now.

Les Parcs Nationaux du Sud-Ouest et de la Cordillère Centrale sont un terrain privilégié pour les loisirs de plein air : trekking, randonnées, VTT et balades à cheval…

Au pied du Pico Duarte

 Au pied du Pico Duarte (au nord de l’île), à 500 m au-dessus du niveau de la mer, dans la vallée de Jarabacoa, les douces températures ont conféré à la vallée le surnom de «ville du printemps éternel» ainsi qu’un air de paysage alpin avec ses forêts de feuillus et de pins. La vallée comporte également de nombreuses rivières, ce qui se reflète dans le nom donné à Jarabacoa par les Tainos, le «pays des eaux». Si l’on veut se plonger dans la nature ou dans l’aventure, les possibilités sont ici innombrables: trekking, tubing (descente de rivière sur une bouée en caoutchouc), rafting sur les fleuves Jimenoa ou Yaque del Norte, canyoning et descente en rappel sur le Jimenoa, escalade du Pico Duarte, parapente depuis 200 m de hauteur, excursions à cheval, sorties à vélo, découverte des cascades et bassins naturels de la cascade Salto de Jimenoa.

Les sports nautiques

Avec ses 1 600 kilomètres de côte, qui bordent l’océan Atlantique et la mer des Caraïbes, l’île est une destination de choix pour les amateurs de sports nautiques. Les plages de Cabarete (nord-ouest, région de Puerto Plata) sont idéales pour le surf, le kitesurf, le bodyboard ou la planche à voile et elles accueillent chaque année la compétition internationale Master Of The Ocean (23-28 février 2019) et le Cabarete Kite Festival (26-28 juillet 2019).

La République Dominicaine plaira à tous les sportifs 3
Barahona, pour surfer.

Près d’une quarantaine de spots de surf sont recensés sur toute l’île. Barahona (au sud de l’île) accueille tous les ans le championnat Barahona International Surf Championship, mais aussi une régate annuelle de voile. La côte méridionale à Las Salinas, très exposée au vent, est moins fréquentée, mais attire également bon nombre de surfeurs. Enfin, les criques sauvages du Nord, la péninsule de Samana ou encore la côte, offrent aux plongeurs de belles découvertes. La pêche au gros est également très pratiquée.

Le saviez-vous ? le base-ball est le sport national de la République Dominicaine

Pour les Dominicains, la « pelota » est plus qu’un sport. Pour la jeune génération, le baseball symbolise l’espoir d’un avenir meilleur. Ils rêvent tous de devenir un joueur de légende du baseball dominicain. Sammy Sosa, Pedro Martínez, David Ortiz «Big Papi », Robinson Canó, José Reyes, Juan Marichal et Bartolo Colón, et bien d’autres encore, sont une véritable inspiration pour les plus jeunes. Les Dominicains suivent la MLB, le championnat américain, et ils supportent tous une équipe dominicaine. La saison de baseball a lieu de mi-octobre à fin janvier, et six équipes s’affrontent dans les principaux stades de baseball professionnels du pays. Donc, si vous vous rendez en République Dominicaine durant cette période, vous devez aller voir un « juego de pelota », comme disent les Dominicains. L’équipe dominicaine de baseball masculin occupe la 12e place du classement mondial depuis 2016 et la féminine la 9e place.

La République Dominicaine plaira à tous les sportifs 4
Le baseball symbolise l’espoir d’un avenir meilleur.

L’essor du tourisme rural

Quand on pense à la République Dominicaine, on a en bien souvent en tête les images des grands resorts « all inclusive ». Et pourtant, le secteur du tourisme rural se professionnalise progressivement et propose de plus en plus d’alternatives pour voyager autrement. Les principaux hébergements en gîtes ruraux et écolodges de République Dominicaine sont désormais recensés sur le nouveau site « Turismo Rural, República Dominicana al natural ». Une équipe de passionnés et de professionnels est à l’origine de ce projet. Cette dernière organise des excursions à la journée, en camping sauvage, pour un week-end ou des excursions de 4 ou 5 jours. Les principales activités comprennent des visites de sites naturels, de grottes et de cascades, la découverte de la faune et la flore, des activités nautiques, d’aventure, des randonnées… De Samana à Barahona en passant par la vallée du Cibao, on peut y trouver différentes options d’hébergements et d’activités de plein air, totalement respectueuses de l’environnement à pratiquer en famille, en groupe ou seul.

Covid 19 : Uniquement des tests d’haleine aléatoires à l’arrivée, prise en charge des frais en cas de contamination

Depuis le 15 septembre dernier, de nouvelles mesures et des protocoles sanitaires ont été mis en place dans le cadre du plan de relance du tourisme établi par le ministre du tourisme, David Collado.

Depuis cette date, les touristes arrivant en République Dominicaine n’ont plus besoin de faire de test PCR avant leur arrivée dans le pays. Des tests d’haleine sont effectués de façon aléatoire à l’arrivée à l’aéroport.

Par ailleurs, les visiteurs étrangers qui entreront dans le pays jusqu’au 31 décembre 2020 bénéficieront d’un programme d’assistance dédié au moment de leur enregistrement à l’hôtel, qui prévoit des procédures d’urgence en cas de contraction de la COVID-19. Il comprend une prise en charge des urgences, de la télémédecine, de l’hébergement en cas de séjour prolongé et des frais liés à la modification de vol. Cette assurance sera fournie sans frais aux touristes jusqu’au 31 décembre 2020 et prise en charge à 100% par l’État dominicain.

Pour préparer votre voyage en République Dominicaine, c’est ici.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

Laurent Guena
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter