Malgré le Covid, le Val d’Arly se tient prêt

Alors que la crise sanitaire pèse considérablement sur le secteur du tourisme, le Val d’Arly, 4 stations-villages à la croisée des Aravis, du Beaufortain et du Mont-Blanc, tente de rassurer. A l’approche du lancement de la saison hivernale, la petite station de Haute-Savoie communique sur « un ski plus serein à dimension humaine ».

Malgré le Covid, le Val d’Arly se tient prêt 1
Notre-Dame de Bellecombe, blottie blottie entre Mont-Blanc, Beaufortain et Aravis. @Val d’Arly

Après une saison précédente déjà écourtée et fortement impactée, les stations de sports d’hiver se mobilisent pour rassurer des vacanciers toujours attendus. Avec beaucoup moins de moyens, les petites stations s’efforcent de tirer leur épingle du jeu et aborder au mieux cette saison qui sera forcément inédite.

Située entre les massifs du Beaufortain, des Aravis et des Bauges, à la limite des départements de la Savoie et de la Haute-Savoie, le Val d’Arly constituée de 4 petits villages de montagne (Crest-Voland/Cohennoz, Flumet/Saint-Nicolas-la- Chapelle, La Giettaz en Aravis, et Notre-Dame de Bellecombe)  possède l’avantage d’être étrangère à la cohue des grandes stations. Cette atmosphère confidentielle et préservée, elle est à la fois visible à travers la vie de village mais également sur les domaines skiables, nous dit la station dans un communiqué. Car dans le Val d’Arly, pas de grands ensembles, on séjourne dans « l’un des jolis chalets diffus qui offrent intimité et sécurité ». Sur les domaines skiables, Portes du Mont-Blanc et Espace Diamant, « pas ou très peu de files d’attente, les remontées mécaniques sont sans promiscuité et offre ainsi une fluidité encore plus appréciée cette saison ».

Malgré le Covid, le Val d’Arly se tient prêt 2
La Giettaz, village typique niché au milieu des roches et des forêts. Val d’Arly

Concernant les mesures commerciales et sanitaires, le Val d’Arly applique le « Protocole National des Bonnes Pratiques », élaboré par ADN Tourisme (Fédération nationale des organismes institutionnels de tourisme), pour l’accueil et le nettoyage des locations saisonnières. « La mise en application de ces règles sanitaires implique une conduite générale vers la protection de tous », précise le Val d’Arly. Toutes les animations ont ainsi été organisées pour garantir l’application des gestes barrières et la distanciation. Pour pallier à l’incertitude qui règne concernant la planification de des vacances, le Val d’Arly fait preuve de flexibilité au sein de la centrale de réservation avec notamment l’annulation garantie sans frais pour toute cause liée au Covid.

Pierre Brand, directeur de l’Office de Tourisme intercommunal du Val d’Arly

Malgré le Covid, le Val d’Arly se tient prêt 3

Quelles ont été les difficultés pour mettre en place ces mesures sanitaires ?

Beaucoup de coordination a été nécessaire entre les différents acteurs des stations, ainsi qu’une adaptation permanente aux contraintes liées à l’épidémie qui sont en constante évolution.

Comment le Val d’Arly a-t-il traversé l’été ?

Nous avons connu une forte fréquentation durant l’été 2020 : + 20 % de fréquentation pour la clientèle familiale individuelle. Cela est dû au fait que nos grands espaces et l’habitat en chalet dans de petites unités ont été plébiscités par nos visiteurs. Nos activités de pleine nature : randonnée, vtt électrique, découverte de la faune locale, ont été aussi fortement fréquentées car la distanciation était garantie.

Comment envisagez-vous la saison à venir ?

Avec inquiétude pour le démarrage de saison. Nous ne savons pas quand les réservations vont reprendre. Avec optimisme pour la suite. Nous nous attendons à une forte fréquentation de dernière minute, lorsque le confinement sera levé.

David Savary

Rédacteur en chef
Contact: david.savary@sport-et-tourisme.fr

David Savary
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter