Observatoire du Vélo: « l’itinérance a le vent dans le dos »

Selon une enquête réalisée en mai 2021 auprès de la communauté de Cycling Heroes, une population donc de pratiquants engagés, l’itinérance à vélo est de plus en plus recherchée.

Itinérance à vélo
Arrivée à Deauville depuis Paris @DDarrault

Les amateurs de vélo sont de plus de plus en plus attirés par l’itinérance qui a « le vent dans le dos ». C’est ce qui ressort d’une étude menée auprès de 1350 membres appartenant à la communauté de Cycling Heroes dans le cadre de l’Observatoire du Vélo.

Il en ressort que  26% des répondants souhaitent tester ou retester l’itinérance en 2021. Cette pratique séduit à hauteur de 30% en moyenne toutes les classes d’âges, hommes et femmes confondus. Avec 39%, les plus de 55 ans sont les plus intéressés.

Quand on se décide, c’est pour une durée moyenne de cinq jours. Pour des raisons sans doute conjoncturelles, 92% des voyages se font en France et 79% des voyages en groupe (familles, amis). Les adeptes roulent  90k m par jour en moyenne. Attention, toutefois, précise Paul-Emile Saab, CEO de Sport Heroes, de ne pas prévoir trop de kilomètres quand on pédale avec des enfants.

Côté matériel,  46% ont utilisé un vélo de route / course (27% un VTT) et 89% ont utilisé leurs propres vélos, c’est 5% pour la location. On dort d’abord dans gîtes / maisons d’hôtes (38%), des hôtels (36%) et enfin des campings (33%).

Observatoire du Vélo: "l'itinérance a le vent dans le dos" 1

On retient aussi de cette étude que, parmi ces pratiquants, 15% souhaitent acheter un Gravel contre 5% pour les vélos à assistance électrique. Attention : les sondés sont des personnes qui ont l’habitude de pédaler et, parmi elles, beaucoup ont encore des freins à l’idée d’être assistés. Pour Virgile Caillet, délégué général de l’Union sport & cycle, « comme l’a été le SUV pour l’automobile, « le Gravel est le vélo  dans son usage quotidien, qui va faire bouger les codes ». Notons, aussi, que 57% ont décidé de pratiquer du Home Trainer pendant la pandémie et 66% en ont acheté un lors de cette période.

En dehors de faire un voyage à vélo, les pratiquants se sont fixés des objectifs ambitieux pour les mois à venir. D’abord, faire des distances plus longues (69%), puis, rouler plus souvent (67%). Viennent, ensuite, participer à une ou plusieurs courses et faire un sommet alpin ou pyrénéen (31%).

Le boom du vélotaf

Du fait de la pandémie, de nombreux Français ont cherché des alternatives aux transports en commun pour diminuer le risque de contamination. Si certains se sont tournés vers la voiture, le vélo semble le grand gagnant de cette année pas comme les autres. En 2020, pas moins de 48% des cyclistes connectés ont utilisé leur vélo pour se rendre au travail. Deux pics sont notamment observables dans l’évolution des trajets domicile-travail : le premier à la rentrée 2020 et le second lors du dernier déconfinement en 2021. Pour se rendre au travail, les cyclistes connectés préfèrent sans surprise le vélo de ville (69% des vélos de ville servent à cet usage), devant le VTC (51%) mais aussi le gravel (47%) et le VAE (46%).

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER