Le Critérium du Dauphiné va offrir à l’Auvergne Rhône-Alpes une bien belle vitrine

Après un hiver compliqué, l’Auvergne Rhône-Alpes va mettre les bouchées doubles pour réussir son été « tourisme ». Et quoi de mieux qu’une course cycliste aussi réputée que le Critérium du Dauphiné (30 mai / 6 juin) pour y parvenir.

Critérium du Dauphiné
Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne Rhône-Alpes, veut faire du territoire celui du « vélo et du « cyclisme ».

Le parcours du Critérium du Dauphiné 2021 a été dévoilé lundi 22 février et, comme chaque année, il servira les intérêts touristiques de la région Auvergne Rhône-Alpes malmenée cette hiver par le couvre-feu, la fermeture des remontées mécaniques et des restaurants. « Cette épreuve démontre la volonté de faire de l’Auvergne-Rhône-Alpes celle du vélo et du cyclisme », a précisé Laurent Wauquiez, président de la région, lors de la présentation de l’événement qui se déroulera du 30 mai au 6 juin.

De nombreuses nouvelles villes-étapes

Le Critérium, très lié au Tour de France via ASO, qui organise les deux épreuves, reste fidèle à ses attaches alpines, mais a évolué pour montrer son « concentré de montagne » en Auvergne comme dans le Rhône-Alpes. De nombreuses communes deviennent ville-étape pour la première comme Issoire, là où sera donné le départ de l’évènement, Brioude ou encore Loriol-sur Drôme et Saint-Martin-Le-Vinoux.

Le Critérium du Dauphiné va offrir à l'Auvergne Rhône-Alpes une bien belle vitrine 1
 Critérium du Dauphiné 2020 – Etape 2 – Vienne / Col de Porte (135km) @A.S.O./ Alex Broadway

Il débutera à Issoire, dans le Puy de Dôme. Après quatre étapes essentiellement auvergnates et une descente dans la vallée du Rhône qui pourrait sélectionner les puncheurs pour un match à Saint-Vallier, c’est vers les sommets alpins que se dirigera le peloton… Les grimpeurs seront attendus dès l’étape du Sappey-en-Chartreuse où ils franchiront le col de Porte.

Une montée vers La Plagne

Rien ne sera acquis pour personne à ce stade, puisque le Dauphiné découvrira le lendemain la station de La Plagne, une étape inédite, que l’on atteint après 17 kilomètres d’ascension (7,5 % de pente moyenne), et après avoir déjà fourni de gros efforts pour enjamber le col de Pré et le Cormet de Roselend.

Le dimanche, la scène dressée pour l’explication finale concentre sur 145 kilomètres un enchaînement de montées qui pourraient toutes servir de tremplin pour un coup d’éclat : les routes du col des Aravis, de la Colombière, la côte de Châtillon et surtout Joux-Plane, offrent un terrain propice aux attaques, tout comme la plongée sur Morzine. Il restera alors à achever le « festival de grimpette » en se hissant aux Gets où l’on peut voir Brest par temps très clair. C’est du moins ce qui se dit.

Grâce aux retransmissions télévisées en France, en Europe et au-delà, la région va s’offrir une belle vitrine avant un été qui n’a sans doute jamais été aussi important pour le secteur du tourisme.

Le programme des étapes 

Dimanche 30 mai, 1ère étape : Issoire > Issoire, 182 km

Lundi 31 mai, 2ème étape : Brioude > Saugues, 173 km

Mardi 1er juin, 3ème étape : Langeac > Saint-Haon-Le-Vieux, 172 km

Mercredi 2 juin, 4ème étape : Firminy > Roche-La-Molière, 16,5 km (contre-la-montre individuel)                   

Jeudi 3 juin, 5e étape : Saint-Chamond > Saint-Vallier, 175,5 km

Vendredi 4 juin, 6e étape : Loriol-sur-Drôme > Le Sappey-en-Chartreuse, 168 km         

Samedi 5 juin, 7e étape : Saint-Martin-Le-Vinoux > La Plagne, 171,5 km                           

Dimanche 6 juin, 8e étape : La Léchère-les-Bains > Les Gets 147 km

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter