Covid-19 : Selon une étude, la sédentarité augmente très sensiblement les risques de décès

Une étude du British Journal of Sports Medicine, publiée mercredi 15 avril, s’est intéressée aux conséquences de la sédentarité sur les risques de décès en cas d’infection au Covid-19.

sédentarité

La sédentarité, on l’a souvent écrit, aggrave les risques de contracter les formes graves de la maladie. Le dire, c’est bien. Le prouver, c’est mieux. Pour la première fois, une étude confirme ce que disent les médecins depuis longtemps et donnent raison, à ceux, par exemple, qui s’étonnent que les cavistes restent ouverts alors que les magasins d’articles de sport sont fermés.

Les résultats sont sans appel : les sédentaires atteints de Covid-19 sont deux fois plus susceptibles d’être hospitalisés. 73% ont plus de risque d’aller en réanimation. Ils ont également 2,5 fois plus de risque de mourir de l’infection.

Les résultats de l’étude ont été obtenus sur un échantillon de 50 000 patients américains, dont deux tiers de femmes, entre janvier et octobre 2020. Des patients âgés en moyenne de 47 ans, avec un indice de moyenne corporelle juste au-dessus du seuil d’obésité (31). La moitié de ces personnes avaient au moins un facteur de risque (20% avaient un facteur de risque et 32% deux facteurs de risque ou plus). 

Concernant la pratique du sport, 15% des personnes se sont déclarées complètement inactives (0 à 10 minutes d’activité physique par semaine), 7% ont assuré respecter les directives sanitaires (au moins 150 minutes hebdomadaires). Le reste a signalé une « certaine activité » (entre 11 et 149 minutes par semaine).

Une seule conclusion s’impose selon les chercheurs. Il faut « s’engager dans une activité physique régulière car c’est peut-être l’action la plus importante que les individus peuvent accomplir pour prévenir des formes sévères de Covid-19 et ses complications, y compris la mort. »

« Bougez toutes les 45 minutes »

Sur le site de Décathlon, Hélène Petot, médecin du sport, donne la définition de la sédentarité : « Vous êtes sédentaire quand vous passez plus de 7h assis par jour (sans compter les heures de sommeil). Elle est indépendante de la quantité d’activité physique que vous faites par semaine. Vous faites plus de 150 minutes en moyenne par semaine de marche ou d’activité physique : vous êtes donc actif. Mais, si vous passez également près de 7h par jour assis à votre bureau à travailler, ou devant un écran, le nombre d’heures d’activité physique que vous faites dans la semaine ne compensent pas votre sédentarité ».

Alors oui, « faire de l’activité physique, même un minimum c’est toujours mieux que rien, mais si vous êtes sédentaire, les facteurs de risques sont plus élevés. L’un ne compense pas l’autre ». Le médecin conseille de « bouger toutes les 45 minutes » et souligne que « même dix minutes de marche par jour sont toujours mieux que rien ».

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

RECEVOIR LA NEWSLETTER