Confinement, troisième épisode : ce que l’on peut faire (ou pas)

Depuis le lundi 5 avril, il n’est plus possible d’effectuer des déplacement inter-régionaux sauf motif impérieux. Mais on peut toujours s’oxygéner dans un rayon de 10 kilomètres autour de chez soi.

confinement
Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports.

C’est parti pour un troisième confinement national. On se félicitera, néanmoins, que le gouvernement considère « l’activité sportive comme une nécessité pour le bien-être physique et psychique de chacun« . La pratique sportive individuelle reste donc possible en extérieur tant dans l’espace public que dans les équipements sportifs de plein air, sans limitation de durée mais dans un rayon de 10 kilomètres autour de chez soi, dans le respect du couvre-feu et muni d’un justificatif de domicile.

De plus, « considérant que l’activité physique et sportive est indispensable pour notre jeunesse » et « soucieux d’apporter des solutions aux familles pour prendre en charge les enfants en plein air, de manière organisée, encadrée et sécurisée dans cette période marquée par les vacances scolaires », le gouvernement, dans sa grande mansuétude, autorise pour les mineurs la pratique en extérieur uniquement et dans le respect de la distanciation, qu’elle se déroule dans l’espace public ou dans les équipements sportifs de plein air. Le couvre-feu et la limitation à 10 km autour du domicile devront être respectés. A retrouver, la carte de Sportihome, pour ne pas se faire bêtement verbaliser.

Confinement, troisième épisode : ce que l'on peut faire (ou pas) 1

Par ailleurs, les publics prioritaires que sont les sportifs de haut niveau, les sportifs professionnels, les publics en formation professionnelle, les personnes en situation de handicap et celles bénéficiant d’une prescription d’activité physique adaptée restent autorisés à utiliser l’ensemble des équipements sportifs (clos et couverts comme de plein air).

Les éducateurs sportifs conservent l’autorisation à déroger au couvre-feu, uniquement au titre de leur activité professionnelle, c’est-à-dire pour encadrer les sportifs professionnels, sportifs de haut niveau ou personnes en formation professionnelle. Les autres activités des éducateurs devront s’effectuer dans le respect du couvre-feu. Les coachs privés peuvent également poursuivre leur activité professionnelle à l’extérieur uniquement dans le respect des horaires de couvre-feu .

Télécharger le tableau des mesures sanitaires pour le sport

Vers un report de Roland Garros ?

Roxana Maracineanu, samedi 3 avril, sur France Info n’a pas écarté la possibilité de reporter le tournoi de Roland-Garros qui doit se dérouler le 23 mai prochain. Il s’agirait de « limiter les chances de cluster, de propagation du virus au sein des sports professionnels ». La ministre est « en discussion » avec la Fédération française de tennis, qui organise l’événement « pour voir s’il faut changer de date pour que cela coïncide avec une reprise possible de toute la pratique sportive et des grands événements« . Après le report le weekend dernier de Paris-Roubaix, ça serait un nouveau coup dur pour tous les passionnés.

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

Laurent Guena
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter