Dans les Alpes, comme à Chamonix, on innove pour sauver la saison

Les stations, qui ne pourront pas ouvrir leurs remontées mécaniques en février, « c’est hautement improbable » n’ont plus d’autres alternatives que de communiquer sur les offres complémentaires. C’est ce que fait, par exemple, Chamonix alors que dans les Pyrénées Orientales, Puigmal, se préparait déjà avant la pandémie à l’après- ski.

Dans les Alpes, comme à Chamonix, on innove pour sauver la saison 1

A Chamonix-Mont Blanc, on cherche à démontrer qu’il y a bien d’autres choses à faire que du ski alpin à la montagne, l’hiver. Petit tour d’horizon des activités, hors ski, proposées par la station.

Sortie raquettes au Parc Merlet, exceptionnellement ouvert

Ube randonnée, encadré par un accompagnateur montagne, qui permet de découvrir le Parc Merlet, habituellement fermé l’hiver. Par groupe de six personnes, les randonneurs pourront aller à la rencontre des chamois, marmottes, bouquetins, lamas ou encore daims. 7O animaux cohabitent et évoluent dans un environnement naturel en toute liberté.

Du biathlon laser avec le l’ESF de Chamonix

L’ESF de Chamonix propose des sessions d’initiations au biathlon laser, une activité inédite sur le domaine qui combine la précision du tir et l’endurance sur les parcours en ski nordique.

Cascade de glace à Vallorcine

hors ski cascade de glace

Que l’on soit seul ou encadré par un professionnel, la cascade de glace naturelle de Vallorcine est un spot réputé pour pratiquer la grimpe sur glace durant tout l’hiver.

Le Snooc, le ski de rando qui se transforme en luge

Conçu comme un « ski de rando » pour débutant, le Snooc facilite la descente en se transformant en luge. Pas de besoin de savoir skier, il suffit de se laisser glisser. C’est l’un des engins qui fait en ce moment le buzz .

Dans les Alpes, comme à Chamonix, on innove pour sauver la saison 2

L’anneau de vitesse

Ouvert tous les jours, l’anneau de vitesse de Chamonix offre une piste de 400 mètres qui permet d’aller à son rythme et, en plus, c’est gratuit.

Fat Bike et trottinettes électriques

Chamonix offre un terrain de varié et accessible à tous les niveaux pour des balades détentes ou de longues descentes en Fatbike ou trottinettes encadrées par des moniteurs qui permettent de vivre sur les chemins enneigés de la vallée de nouvelles expériences.

A Samoëns, on peut descendre la Giffre

Dans les Alpes, comme à Chamonix, on innove pour sauver la saison 3
@OT Samoëns

C’est une activité que l’on fait habituellement l’été. On peut maintenant la faire l’hiver. A Samoëns, on peut ainsi descendre la rivière du Giffre en raft, canoë, airboard ou hydrospeed. Cette activité se décline sans ski, on débute par une rando raquettes avant de descendre la rivière sur un engin de glisse.

A Puigmal, dans les Pyrénées, on va renforcer la communication autour « autour de l’activité VTT sur neige et ski de randonnée »

Dans les Alpes, comme à Chamonix, on innove pour sauver la saison 4

Voilà bien longtemps que la station de Puigmal, dans les Pyrénées Orientales, a mis à l’arrêt ses remontées mécaniques. Avec le concours de Outdoor Experiences by Rossignol, elle a mis en place l’année dernières des itinéraires sécurisés pour pratiquer le ski de randonnées. « Les loueurs sur le territoire ont été saturés, explique Adrien Thillard, chargé de mission Sport développement de la communauté de communes Pyrénées-Cerdagne. Les journées d’initiation au ski de randonnée avec notre  guide de haute montagne étaient complètes. Du côté de l’office de tourisme, la demande de renseignements a été forte via les réseaux sociaux autour du ski de randonnée  (itinéraires, location de matériel) ». Enfin, Pour les vacances de février, il est déjà prévu plusieurs sorties d’initiation au ski de randonnées avec le guide haute montagne ainsi que des formations DVA (Détecteur de victime d’avalanche) 1 et 2 avec le centre UDSIS. La communication autour de l’activité VTT sur neige et ski de randonnée va être renforcée. »  

Le gouvernement douche les derniers et maigres espoirs des professionnels de la montagne

Henri Giscard d’Etaing, PDG du Club Med était monté au créneau, et, dans son sillage, le collectif des Entreprises de la Montagne demandait au gouvernement l’ouverture des stations de ski à partir du 30 janvier. On s’y attendait, il n’y aura pas eu de coup de théâtre : « Une réouverture mi ou fin février apparaît hautement improbable. On s’oriente vers une saison blanche » a ainsi déclaré Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat au Tourisme. Les stations ont beaucoup travaillé en amont pour recevoir des visiteurs dans le respect des gestes barrière. En vain : Les nouveaux variants du Covid, plus contagieux et la laborieuse campagne de vaccination auront eu raison de tous leurs efforts et, en plus d’essayer d’attirer les visiteurs avec des nouvelles activités, la Montagne est maintenue suspendues aux aides promises par le gouvernement. Car, comme a pu le dire Thomas Saison, directeur commercial de La Plagne, qui reprend à son compte une formule des professionnels, « le tout-ski, c’est fini, mais sans le ski, tout est fini‘ ».

Laurent Guena

Rédacteur en chef adjoint.
Contact: laurent.guena@sport-et-tourisme.fr

Laurent Guena
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La Newsletter de Sport et Tourisme.

Chaque semaine, nous vous envoyons une sélection d'articles consacrés au tourisme sportif.

Recevoir la Newsletter